11.06 2018

Antoinette Fouque – Site Hommage

Photo Antoinette Fouque – Site Hommage

Antoinette Fouque, une figure de la cause des femmes

Lorsqu'elle revient en France, à la fin des années 80, Antoinette Fouque (http://antoinettefouque-hommage.com/) crée une nouvelle organisation appelée l'Alliance des femmes pour la démocratie. Elle fait partie des militantes qui ont fondé le Mouvement de Libération des Femmes. Pour prévenir tout détournement par les partis, le sigle MLF a été déposé.

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

Antoinette Fouque étudie en région PACA puis rejoint la capitale pour étudier les Lettres. Elle est encore étudiante quand elle se marie avec René Fouque. Elle a été à bonne école car son père est un militant communiste. La cité phocéenne a vu naître Antoinette Fouque en 1936.

Antoinette Fouque exécre les mots en "-isme", qui renvoient à une doctrine. Elle fait dès lors naître le mot "féminologie". Logiquement, l'auteure a collaboré à divers livres collectifs et à de nombreux débats. Le combat d’Antoinette Fouque ne cède pas aux tentations de l'activisme pur et dur, il revendique la maternité.

Un parcours de l'enseignement à la psychanalyse

C’est en 1972 qu’Antoinette Fouque débat au sujet de la sexualité de la femme avec Luce Irigaray, philosophe féministe. Le cercle nommé Psychanalyse et Politique, courant fondateur du Mouvement de libération des femmes (MLF), a été lancé par cette femme. Avec son directeur de thèse Roland Barthes, la jeune femme décroche un Diplôme d'études approfondies. Elle fréquente Monique Wittig, théoricienne féministe durant cette période. Antoinette Fouque travaille avec des sociétés d'édition en parallèle à sa mission d'enseignante.