04.06 2018

André-Jacques Auberton-Hervé

Photo André-Jacques Auberton-Hervé

Les énergies propres constituent un secteur dans lequel Soitec a aussi innové, en dehors des disques en silicium. S'il est en France un porte-parole de l'innovation, c'est bien André-Jacques Auberton-Hervé (André-Jacques Auberton-Hervé Andre-jacques-auberton-herve.me) C'est en partie avec une technologie d’origine française qu'il vous est possible d'avoir un téléphone portable.

André-Jacques Auberton-Hervé déploie les qualités d’un excellent manager : capacité d’innovation et excellente vision du marché. Dans les années 90, André-Jacques Auberton-Hervé crée, avec Jean-Michel Lamure, l'entreprise Soitec. Des sociétés prestigieuses figurent parmi les clients de la start-up.

Des projets pour la préservation de l'environnement

André-Jacques Auberton-Hervé participe à la création de fermes solaires dans plusieurs pays. Avec la Conférence sur le climat, notre pays a démontré qu'il était un chef de file dans le domaine du développement durable. La société d'André-Jacques Auberton-Hervé s'est placée en chef de file pour répondre à l'enjeu climatique. En plus de l’énergie photovoltaïque mise en œuvre dans des contrées ensoleillées, Soitec a développé son activité d'éclairage LED pour fournir une cinquantaine de gares en France.

Un expert de la croissance à l'échelle internationale

En introduisant Soitec sur l'Euronext sept ans après la création de l'entreprise, André-Jacques Auberton-Hervé a pu tenir tête à ses concurrents. L'industrie grenobloise doit en grande partie sa réputation à son influence. L'entreprise d'André-Jacques Auberton-Hervé dispose d'une visibilité internationale, avec cinq usines implantées dans différents pays. La start-up grenobloise Soitec s’exporte très vite et arrive ainsi à un chiffre d’affaires de 372 millions d’euros en 2006.

Un jeune homme au parcours remarquable

Très jeune, il croit en l’importance de l'innovation technologique. Au milieu des années 80, au terme d'études brillantes et à 24 ans, André-Jacques Auberton-Hervé obtient son doctorat et participe à des séminaires internationaux dans les domaines qu’il affectionne : le silicium et les semi-conducteurs. Il voit le jour au mois de novembre 1961, suit sa scolarité en France et obtient son bac à l'âge de 16 ans. A l’école, André-Jacques Auberton-Hervé préfère tout particulièrement la physique et les mathématiques.

Il est sûr que le vieux continent dispose d'atouts humains et économiques. Passionné par la modernité, André-Jacques Auberton-Hervé applaudit les progrès technologiques de la révolution industrielle 4.0. Selon lui, élaborer des outils appropriés permettant d'aider ses champions est une obligation pour l'Europe si elle veut concurrencer la Chine et les Etats-Unis. Pour faire profiter les gens de son parcours, André-Jacques Auberton-Hervé publie il y a quelques mois un livre intitulé "De l'audace !".